Communiqué de presse No. 4

Cul sec ! La cinquième saison, revue littéraire romande, fête son premier anniversaire

Un an après sa campagne de financement participatif, la revue littéraire La cinquième saison a publié plus de cent auteurs d’ici et d’ailleurs. Aujourd’hui paraît son cinquième numéro.

Réunies sous la bannière « Cul sec », une trentaine de plumes témoignent de la vitalité des Lettres romandes, entre créations originales, critiques et analyses. Tandis que Daniel Abimi, Dunia Miralles, Antoine Jaquier ou Jean-Pierre Rochat boivent leur texte d’un trait, quatre articles malicieux évoquent l’ivresse dans la littérature, d’Homère à Houellebecq. La rubrique entretien est consacrée aux Editions d’autre part, et l’histoire littéraire célébrée en François Villon, Robert Louis Stevenson et Léon Bloy. Plus près de nous, Laurence Boissier, Max Lobe ou Rafik ben Salah nous ouvrent leurs coulisses sous l’intitulé « Quand j’écrivais ce livre ». Enfin, la revue faisant la part belle à la poésie, ce cinquième numéro s’enorgueillit d’un superbe inédit d’Alexandre Voisard qui joue avec les mots à l’encontre des vicissitudes du jour.

Comme de coutume, ce numéro donnera lieu à un vernissage, prévu pour le mois de novembre.

Paraissant quatre fois par an, La cinquième saison est disponible en librairie (fr. 15.-) et par abonnement (fr. 50.-/an).

Soucieuse de contribuer au foisonnement des lettres romandes et de découvrir de nouvelles plumes, La cinquième saison lancera prochainement son troisième appel à textes, sous le thème « Retour à la terre ». Les contributions seront attendues d’ici à la fin du mois de février.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *