Communiqué de presse No 2

COMMUNIQUE DE PRESSE

Vernissage du premier numéro de La Cinquième saison, revue littéraire romande

Forte du succès de sa campagne de financement participatif (près de 16’000 francs récoltés par rapport à l’objectif de 14’000), La cinquième saison, nouvelle revue littéraire romande, voit son premier numéro paraître dans les derniers jours d’octobre.

Au sommaire de ce premier numéro de 160 pages intitulé In utero, on trouve notamment :

  • Un inédit de Jacques Chessex consacré à l’humour de Charlie Chaplin
  • Un voyage à Karpathos, par Corinne Desarzens
  • Des poèmes croisés d’Alberto Nessi et Jérôme Meizoz
  • Un panorama de notre petit siècle littéraire, par Jean-Louis Kuffer
  • Une évocation de la Tunisie de l’après-Printemps arabe, par Rafik ben Salah
  • Un portrait de Corinne Desarzens, par Sonia Zoran
  • Divers textes inspirés par le thème In utero (Anne-Frédérique Rochat, Lolvé Tillmanns, Damien Murith, etc.)
  • Divers textes relatifs à la première phrase d’un texte cher (Odile Cornuz, Alain Bagnoud, Eric Bulliard, Alain Freudiger, etc.)
  • Un entretien avec Sabine Dormond, présidente de l’Association vaudoise des écrivains
  • Une série de chroniques de livres romands récents

Afin de fêter la parution de ce premier numéro, trois vernissages sont prévus. Nous invitons tous les amis du livre à nous rejoindre :

  • le jeudi 2 novembre au Vieux-Comté, à Bulle, de 17h30 à 19h30, en présence de Rafik ben Salah, Jean-Louis Kuffer, Eric Bulliard, Christophe Gaillard, Béatrice Monnard, etc.
  • le mercredi 8 novembre au Parnasse, à Genève, de 18h à 20h, en présence d’Alain Bagnoud, Françoise Gardiol, Bettina Stepczynski, Guillaume Favre, etc.
  • le samedi 25 novembre chez Payot Vevey, de 14h à 15h30, en présence notamment de Eric Bulliard, Lolvé Tillmanns, Béatrice Monnard, Anne-Frédérique Rochat, etc.

Animée par une poignée de passionnés, La cinquième saison célèbre le foisonnement de la littérature romande en lui offrant un nouvel espace de création, de critique et de débat.

Paraissant quatre fois par an, elle est vendue en librairie (fr. 15.-), mais aussi par abonnement (fr. 50.-/an).

Pour le deuxième numéro (janvier 2018), un appel un texte est lancé sur le thème A pierre fendre jusqu’au vendredi 10 novembre 2017 (tous genres, 5’000 à 15’000 signes).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *